Accueil / Actualite / Bollywood au service de l’armée britannique pour combattre Daesh.

Bollywood au service de l’armée britannique pour combattre Daesh.

Rate this post

L’armée a parfois de drôles d’idées pour mener à bien leurs actions sur le terrain. Et celle-ci est pour le moins insolite mais semblerait efficace. Mais qui aurait cru que cela puisse devenir une « arme de combat » ?!

 

labananequiparle-bollywood-8

 

Pour lutter contre le terrorisme, l’armée britannique a seulement besoin d’un cd et d’une enceinte. Bon, on exagère un peu mais en résumé, cela reviendra à ça. Mais pas n’importe quel cd, un cd d’une musique particulière, qui aurait le don d’agacer les combattants de Daesh.

Cette nouvelle arme psychologique est donc : la musique Bollywoodienne ! (On peut comprendre que ce soit agaçant au bout d’un moment).

 

labananequiparle-bollywood-6

 

Cette idée viendrait d’un officier des renseignements pakistanais travaillant pour l’Otan, qui affirmait que les chansons de Bollywood énerveraient les terroristes. D’autant que c’est une musique qu’ils interdisent. Selon une source du Daily Mirror, « nous avions besoin de déconcerter les militants et de recourir en même temps à une mesure passive pour estimer leur force de frappe dans la zone au sein de laquelle nous évoluons« .

 

labananequiparle-bollywood-2

labananequiparle-bollywood-3

labananequiparle-bollywood-7

 

Et c’est donc à la frontière de Syrte, à 400km de Tripoli, que l’armée britannique a décidé, aidée par des troupes de combat libyennes, de laisser deux voitures près d’un check-point de Daesh. La musique est activée à distance par une télécommande, passant à fond les ballons tous les tubes de Bollywood. Le pied.

 

 

Vision de la musique au sein de Daesh : une apostasie

C’est quand même drôle d’imaginer que le meilleur moyen de déranger les terroristes soit de passer de la musique Bollywoodienne, cette musique qu’ils détestent à tel point qu’ils décapitent publiquement ceux qui l’écoutent, comme cet adolescent qui écoutait de la pop occidentale.

Petit pied de nez supplémentaire : morceaux et films indiens de Bollywood cartonnent au Pakistan et en Afghanistan, malgré le fait que les Talibans aient banni cette musique depuis un bail, car elle est considérée comme frivole et antireligieuse.

À propos Anne-Line

Social media manager, community manager, rédactrice ou encore chef de projet, cette dynamique auto-entrepreneuse a plus d'une corde à son arc. Passionnée par les médias et les réseaux sociaux, Anne-Line est aussi une grande voyageuse, menée toujours plus loin par sa curiosité insatiable.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*