Accueil / Actualite / Cannabis : désormais légal dans la ville de Washington

Cannabis : désormais légal dans la ville de Washington

Rate this post

Le sujet de la légalisation ou de la dépénalisation du cannabis arrive de plus en plus dans les discussions débattues en haut lieu, principalement dans les grandes nations occidentales. Depuis quelques jours, la nouvelle fait le buzz et Amsterdam n’a qu’à bien se tenir. 

labananequiparle-cannabis-3

Un nouveau référendum à Washintgon DC a été vôté et permet la consommation de cannabis. Pas sa vente, seulement sa consommation et sa culture, et autorise une certaine quantité chez soi (environ 60g). Une avancée pour certains, le début de la fin pour d’autres (les Conservateurs notamment).

 

labananequiparle-cannabis-4

 

Alors bien sûr, il s’agit pour l’instant d’une phase d’expérimentation, dans la lignée de l’Alaska qui était le troisième état à l’autoriser ces dernières semaines. Donc consommation récréative seulement, il n’est pas encore question d’en faire commerce.

Cette décision, largement approuvée par la population de Washington DC (surprenant…), permet donc aux personnes majeures de posséder 60g chez eux (environ 80 joints). Elle permet aussi la vente de « hardware », c’est-à-dire tout ce qui est accessoire : pipes, pipes à eau, papier à rouler…

Mais la vente du produit en elle-même est toujours interdite. Eh oui, pour fumer un joint à Washington D.C, contrairement au Nevada ou au Colorado, il va falloir le faire pousser vous-même. Mot d’ordre lié à cette réglementation : “Fumé à la maison, cultivé à la maison”.

 

Les contestataires

Evidemment, tout le monde est pas super content content de cette décision, et cela provoque une violente offensive dirigée par les conservateurs dans les média mais aussi sur le ring politique. Certains membres du Congrès cherchent à empêcher cette réglementation d’entrer en vigueur.

 

labananequiparle-cannabis-1

 

Le atout majeur est le fait que la loi fédérale passe au dessus de la loi d’un Etat et celle-ci interdit toutes les drogues, sans exception. En suivant une stricte application de la loi fédérale, le bras armé des autorités peut alors arrêter tout individu pour détention ou consommation de cannabis sur un terrain fédéral, comme un monument ou un parc national – qui sont légion dans la capitale de l’Union.

 

Jason Chaffetz, élu républicain de l’Utah et membre du Tea Party, a déclaré mardi au Washington Post que si la nouvelle réglementation s’appliquait,vous le ferez en sachant pertinemment que vous violez la loi”. Il a carrément menacé la maire Muriel Bowser (démocrate) d’un avenir sous les barreaux si elle appliquait cette nouvelle législation. Chaud l’ambiance !

 

51% des américains favorables à la légalisation

Un sondage Gallup du mois d’octobre a mis en avant le fait que plus de la moitié des américains étaient pour la légalisation du cannabis. Un revirement surprenant quand on regarde les sondages d’avant la période Obama. L’AFP précise que les militants pro-cannabis voient Washington D.C, capitale du pays, comme une étape importante dans la fin de la prohibition aux Etats-Unis.

 

labananequiparle-cannabis-2

 

Nous retiendrons une parole importante de tout ce débat, prononcée il y a un certain temps déjà par Robert Capecchi, du Marijuana Policy Project, répondait à la levée de bouclier en ces termes :

Si le président peut brasser sa propre bière à la Maison Blanche, les adultes doivent pouvoir cultiver et consommer chez eux une substance moins dangereuse.

 

A méditer.

 

À propos Anne-Line

Social media manager, community manager, rédactrice ou encore chef de projet, cette dynamique auto-entrepreneuse a plus d'une corde à son arc. Passionnée par les médias et les réseaux sociaux, Anne-Line est aussi une grande voyageuse, menée toujours plus loin par sa curiosité insatiable.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*