Accueil / Actualite / Foire aux mutations grâce à Fukushima !

Foire aux mutations grâce à Fukushima !

Rate this post

labananequiparle-fukushima-legumes11

 

Rappelez-vous : le 11 mars 2011, la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi avait libéré des particules radioactives suite à un séisme touchant l’Est du Japon. Ce qui fit revivre à certains les moments extraordinaires de Tchernobyl (26 avril 1986), notamment au niveau de la faune et la flore. Cata quoi…

On pourrait se dire « pas grave, c’est loin », mais que nenni ! Le problème est en fait mondial vu que le Japon exporte beaucoup de produits de la mer, la pêche étant une activité principale sur cette île moderne. Si les animaux et les fleurs ont subi des mutations génétiques carrément flippantes, on peut aussi s’inquiéter pour la population.

En effet, on peut se douter que le nuage ne les a pas épargné, ni même l’eau potable ou encore la nourriture. Et on peut redouter alors les maladies génétiques liées aux radiations (ex : elephantis). Imaginez que seulement quelques jours après la catastrophe, le taux de radioactivité dans la région de Fukushima était 380 fois supérieur au taux normal…  Et encore aujourd’hui, fumées blanches et radiations s’échappent du site par les airs ou les voies maritimes (et là, on prie pour la mort de notre éco-système).

Aujourd’hui, nous vous offrons la possibilité de voir à quoi ressemblera notre futur (très proche), voire la tête de nos mioches (je vous entend hurler d’indignation, mais c’est la triste vérité). Des tomates aux formes étonnantes, des concombres à la pousse inhabituelle, des tomates qui se transforment en aubergine ou bien encore des radis prenant la forme de la main de Mickey, la fameuse souris chère à Walt Disney… De quoi nous combler !
Les fruits ont également été touchés puisque les oranges ont pris une teinte assez étrange, les pêches sont devenues comme siamoises, les grappes de cerises n’accueillent plus une ou deux fruits mais au moins cinq. De même, le fruit local, la plaquemine, a vu son volume quadrupler. Au niveau des fleurs, les pissenlits, les roses ou bien encore les tournesols présentent des formes inhabituelles. Le plus inquiétant reste toutefois la transformation génétique d’une race de grenouille. Normalement verte, une photo nous l’affiche d’une couleur bleue claire. Si rien n’a officiellement montré le lien entre la catastrophe et la transformation de ces fruits, légumes et fleurs, les habitants n’ont eu aucun doute. Nous non plus.

 

labananequiparle-fukushima-legumes0

labananequiparle-fukushima-legumes8

labananequiparle-fukushima-legumes7

labananequiparle-fukushima-legumes12

labananequiparle-fukushima-legumes6

labananequiparle-fukushima-legumes5

labananequiparle-fukushima-legumes10

labananequiparle-fukushima-legumes3

labananequiparle-fukushima-legumes1

 

labananequiparle-fukushima-legumes11

labananequiparle-fukushima-legumes13

labananequiparle-fukushima-legumes9

labananequiparle-fukushima-legumes16

labananequiparle-fukushima-legumes14

 

 

 

Source : MSN

 

À propos Anne-Line

Social media manager, community manager, rédactrice ou encore chef de projet, cette dynamique auto-entrepreneuse a plus d'une corde à son arc. Passionnée par les médias et les réseaux sociaux, Anne-Line est aussi une grande voyageuse, menée toujours plus loin par sa curiosité insatiable.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*