Accueil / Actualite / Il était une fois un collectif d’artistes naviguant sur les mers d’Europe dans des maisons flottantes pas comme les autres…

Il était une fois un collectif d’artistes naviguant sur les mers d’Europe dans des maisons flottantes pas comme les autres…

Rate this post

labananequiparle--radeaux-dechets-europe1

Les films d’aventures n’inventent rien. Et la réalité est souvent plus extraordinaire. Et c’est ainsi qu’est né le projet artistique de ce collectif, mêlant créativité et exploration. Voguant sur les fleuves et les mers d’Europe, ils défient les eaux à bord de leurs maisons flottantes réalisées à partir de… déchets ! Le recyclage a du bon.

 

labananequiparle--radeaux-dechets-europe2

 

Et c’est ainsi que cette petite armada composée de 3 pyramides de déchets et vieux meubles explorent les flots. Baptisé la Swimming Cities Of Serenissima, ce projet est à l’initiative de la street artiste américaine Swoon (dont le vrai nom est Caledonia Dance Curry – ça fait tout de suite rêver). Mais ce n’est pas son premier coup d’essai. il existe déjà la Swimming Cities of Switchback Sea (2006) et la Miss Rockaway Armada (2008), qui elles, ont parcouru les eaux de la rivière Hudson et du Mississippi… On a peut-être retrouvé la réincarnation de Tom Sawyer, allez savoir…

 

labananequiparle--radeaux-dechets-europe3

labananequiparle--radeaux-dechets-europe15

labananequiparle--radeaux-dechets-europe14

labananequiparle--radeaux-dechets-europe13

labananequiparle--radeaux-dechets-europe12

labananequiparle--radeaux-dechets-europe11

labananequiparle--radeaux-dechets-europe10

labananequiparle--radeaux-dechets-europe9

labananequiparle--radeaux-dechets-europe8

labananequiparle--radeaux-dechets-europe7

labananequiparle--radeaux-dechets-europe6

labananequiparle--radeaux-dechets-europe5

labananequiparle--radeaux-dechets-europe4

 

 

Pour la petite histoire, c’est en 2009 que nos chers matelots hippies de la Swimming Cities Of Serenissima ont décidé de partir explorer d’autres horizons, telles que l’Europe, et plus précisément, les rivières et canaux de Slovénie jusqu’à la mer Adriatique puis Venise.

Fabriqués à partir de débris, déchets, morceaux de meubles, de voitures et autres, glanés par terre ou dans les eaux, ces radeaux portent nos aventuriers au bout du monde.

La croisière a été considérée surtout comme une expérience et un projet artistique plutôt que comme un acte de prise de conscience politique et écologique par son équipage, une vingtaine de personnes triées sur le volet par Swoon. Ce collectif d’artistes a donc formé l’équipage du Serenissima.

 

labananequiparle--radeaux-dechets-europe16

labananequiparle--radeaux-dechets-europe23

labananequiparle--radeaux-dechets-europe22

labananequiparle--radeaux-dechets-europe21

labananequiparle--radeaux-dechets-europe20

labananequiparle--radeaux-dechets-europe18

labananequiparle--radeaux-dechets-europe17

 

 

« Je dirais que le principal intérêt de ces voyages est l’inspiration« , explique Tod Seelie, l’un des membres fondateurs de la troisième flotte, la Miss Rockaway Armada et à qui nous devons ces belles photographies. Outre le côté incroyable de ce périple, c’est également une aventure humaine qu’ont vécu les participants à ce projet. Dès que Serenissima touchait le bord d’un quai près d’un village, les radeaux se transformaient en scènes en plein air : concerts de musique, petites représentations théâtrales, etc. Les voyageurs incitaient ensuite les habitants des villages locaux à venir à leur rencontre et à échanger avec eux.

 

labananequiparle--radeaux-dechets-europe24

labananequiparle--radeaux-dechets-europe30

labananequiparle--radeaux-dechets-europe29

labananequiparle--radeaux-dechets-europe28

labananequiparle--radeaux-dechets-europe27

 

labananequiparle--radeaux-dechets-europe26

labananequiparle--radeaux-dechets-europe25

 

 

Un projet qui fait rêver et qu’on aimerait tous vivre au moins une fois dans sa vie. Si Swoon ne semble pas encore prête à donner suite à ce projet, on ne doute pas qu’elle recréera un projet aussi extraordinaire bientôt.

À propos Anne-Line

Social media manager, community manager, rédactrice ou encore chef de projet, cette dynamique auto-entrepreneuse a plus d'une corde à son arc. Passionnée par les médias et les réseaux sociaux, Anne-Line est aussi une grande voyageuse, menée toujours plus loin par sa curiosité insatiable.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*