Accueil / Actualite / Le mystère du Triangle des Bermudes résolu ? Des chercheurs norvégiens pourraient avoir trouvé une réponse.

Le mystère du Triangle des Bermudes résolu ? Des chercheurs norvégiens pourraient avoir trouvé une réponse.

Rate this post

Le mystère du Triangle des Bermudes est depuis longtemps une énigme que bon nombre d’entre nous ont rêvé de résoudre, en vain. Histoires et légendes ont pris source de ce recoin fascinant de la planète. Mais il est possible que nous ayons trouvé un début d’explications…

 

bermuda-triangle

 

La bulle Internet scientifique a explosé après la découverte de cratères sous-marins gigantesques au fond de la mer de Barants. Leur activité a été mise en rapport avec les disparitions mystérieuses de bateaux, avions et autres dans le Triangle des Bermudes.

 

L’origine de cratères sous-marins de mer.

Les chercheurs de l’Université arctique de la Norvège ont décrit des énormes cratères d’environ 3,280 pieds de diamètre (soit presque 1m) et de 131 pieds de profondeur (soit presque 40m). Ces cratères, apparemment, sont le résultat d’accumulations de méthane au large de la côte de la Norvège, riche en gaz naturel.

 

2016_02_16-Polar-Pioneer-Barents-Sea-Statoil

 

Selon la théorie des scientifiques, le méthane doit avoir créé des dépôts d’huile et de pétrole, ainsi que de gaz naturel plus profond dans des cavités superficielles, qui auraient finalement éclaté, provocant des « accidents ». La zone identifiée s’étire du Territoire D’outre-mer britannique à l’Océan Atlantique, du Nord à la côte de la Floride, à Porto Rico. Une sacrée distance qui expliquerait l’étendue du Triangle des Bermudes.

 

Rich-Carey_0

 

Certaines caractéristiques des cratères peuvent ainsi résulter d’explosion de méthane qui aurait migré en haut des gisements de pétrole, et qui se serait accumulé dans les roches peu profondes de la période Triassic il y a 206 à 248 millions d’années. Pas tout jeune quoi.

 

Le lien entre les cratères sous-marins de mer et le phénomène du Triangle des Bermudes.

Selon les scientifiques, les explosions ont abouti à la formation des cratères sous-marins qui s’ouvriraient et par conséquent, perturberaient le chemin des navires sur la mer de Barants. Selon un scientifique russe – Igor Yeltsov, le député responsable de l’Institut de Trofimuk, il y aurait une autre version selon laquelle le Triangle des Bermudes est une conséquence de réactions d’hydrates de gaz (à vos souhaits).

 

underwater-craters-unrelated-to-bermuda-triangle

 

Les réactions ont tendance à activement se décomposer avec l’hydrate de méthane (composé d’origine organique naturellement présent dans les fonds marins, sur certains talus continentaux, ainsi que dans le pergélisol des régions polaires) se métamorphosant en gaz. Il aboutit à des quantités incroyables ! Du coup, cette production de gaz se déverse dans l’océan pour se réchauffer, là où passent les bateaux. 

 

Mais ce n’est pas fini ! La théorie du cratère sous-marin semble avoir été réfuté aussi finalement ! 

Plusieurs points semblent rejeter cette nouvelle théorie (eh oui sitôt expliquée, sitôt rejetée) :

1 – les plus sceptiques se demandent si l’énergie dégagée est suffisamment forte pour faire couler les bateaux,

2 – selon l’Administration Océanique et Atmosphérique nationale (NOAA), il n’y a aucune preuve de ce rapport activité/disparitions dans le Triangle des Bermudes et ce rapprochement ne serait que des suppositions,

3 – après que l’étude norvégienne soit devenue virale, l’un de leur chercheur Karin Andreassen a précisé qu’il n’a pas fait de lien entre la découverte de cratères et le Triangle des Bermudes

4 – Le Triangle des Bermudes est au large de la côte orientale de la Floride et cette l’étude sur cette partie du monde est encore mise en doute. Y’aurait-il des petits menteurs en mal de notoriété ?!

 

r1021_9_noaa-4

 

Alors on y croit, on n’y croit pas, cette découverte donne une explication au secret du Triangle des Bermudes. Peut-être un jour serons-nous sûrs de son origine mais pour l’instant, les scientifiques vont pouvoir étudier encore un moment le phénomène…

Et vous, vous avez une théorie ?

À propos Anne-Line

Social media manager, community manager, rédactrice ou encore chef de projet, cette dynamique auto-entrepreneuse a plus d'une corde à son arc. Passionnée par les médias et les réseaux sociaux, Anne-Line est aussi une grande voyageuse, menée toujours plus loin par sa curiosité insatiable.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*