Accueil / Fashion & arts / Il faut souffrir pour être belle…

Il faut souffrir pour être belle…

5 (100%) 1 vote

L’expression prend tout son sens lorsque l’on se penche sur les anciennes méthodes des femmes pour être la plus belle possible. Torture et beauté allaient souvent de paire. Connaissez-vous les appareils qui étaient utilisés ? Non ? Allez, on va vous montrer…

 

Les femmes ont toujours utilisé 1001 artifices pour se mettre en valeur et se sont torturés d’autant de façons pour briller aux yeux de leurs princes. En même temps, c’est toujours le cas avec la chirurgie esthétique, sauf que dans ce cas, il y a une anesthésie générale et elles souffrent après.

 

Mais quand même… Si on s’étale toujours des kirielles de crème et qu’on continue à s’arracher les poils de diverses manières, et encore une fois, dans la souffrance (si si, que ceux qui contestent aillent tester), on a quand même évolué. Au moins sur les appareils. Rappelez vous les sèche-cheveux de nos grands-mères !

De ce fait, on s’est dit qu’il serait intéressant de faire un petit plongeon dans le passé et de voir avec quoi les femmes pouvaient bien se torturer pour pouvoir demander à leur miroir « Qui est la plus belle ? « …

 

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier7

Système d’application précis de maquillage, inventé par Max Factor en 1930

 

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier8

Fauteuils massants équipés de rouleaux en métal pour perdre du poids, très populaires dans les années 40

 

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier11

Masque aux fruits pour la peau, dans les années 30

 

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier12

Masques en caoutchouc datant des années 20 permettaient de se débarrasser des rides et des imperfections.

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier1

Avant l’invention de la crème solaire, les baigneurs portaient d’étranges capes anti-taches de rousseur. Certaines disposaient même de lunettes de soleil intégrées

 

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier14

Machine à réaliser les permanentes (Allemagne 1929)

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier6

Masque chauffant pouvait être branché sur la tête pour chauffer le visage et stimuler la circulation sanguine dans le but d’avoir un teint frais.

 

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier2

Avant la guerre, les femmes pouvaient passer des heures « branchées » à des machines de ce genre dans le seul but d’avoir les cheveux frisés.

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier3

Cette machine à suction utilisée dans les années 30 était composée de petites canules de verre, d’un tuyau en caoutchouc et d’une pompe aspirante. Elle promettait une peau douce et sans imperfections.

 

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier13

Masque intitulé « Hangover Heaven » (littéralement « le paradis de la gueule de bois ») et inventé par Max Factor était composé de plusieurs cubes en plastique. Ces cubes pouvaient être remplis d’eau puis congelés et étaient très à la mode chez les stars hollywoodiennes dans les années 40.

 

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier5

Ce genre de traitement de beauté était courant dans le salon Helena Rubinstein en 1940.

 

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier10

Orchestre de sèche-cheveux géants en action dans les années 20.

 

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier9

Machine à geler les taches de rousseur au dioxyde de carbone, un traitement très fréquent dans les années 30.

 

labananequiparle-voici-a-quoi-ressemblaient-les-procedures-de-beaute-au-siecle-dernier4

Ce « Bonnet Glamour » était utilisé dans les années 40 pour donner un teint rosé en diminuant la pression atmosphérique autour de la tête afin de reproduire des conditions alpines.

 

 

Cela s’est traduit aussi dans les publicités. Vous pouvez retracer l’histoire médiathique ICI. En plus, ce n’est pas facile facile pour la gente féminine, vu que les critères de beauté changent constamment :

Une vidéo signée Buzzfeed rend compte de l’évolution des standards du corps féminin de l’Egypte antique à nos jours. 

Et vous, quel est votre avis sur le sujet ?      

 

 

Source : Bored Panda – DailyGeekShow

À propos Anne-Line

Social media manager, community manager, rédactrice ou encore chef de projet, cette dynamique auto-entrepreneuse a plus d'une corde à son arc. Passionnée par les médias et les réseaux sociaux, Anne-Line est aussi une grande voyageuse, menée toujours plus loin par sa curiosité insatiable.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*