Accueil / Fashion & arts / Zak Noyle immortalise un tsunami de détritus en Indonésie.

Zak Noyle immortalise un tsunami de détritus en Indonésie.

Rate this post

Zak Noyle voulait surfer sur une nouvelle vague en photographiant le surfer Dede Surinaya en Indonésie. Mais qu’elle ne fût pas sa surprise lorsqu’il constata qu’il était finalement en eaux troubles, loin des eaux bleues vendues sur les magazines…

 

Pourtant Zak Noyle s’était concocté un beau programme : s’envoler pour l’Indonésie, shooter le surfeur Dede Surinaya en plein effort sur sa planche pour son contributeur Surfer Magazine. Parce que le pays aux 17.000 îles est une destination commune pour la glisse : climat accueillant, multiplicité de spots, eau turquoise et vagues puissantes. Bref, de quoi faire rêver normalement.

 

Trash Slick

 

Seulement, ça s’est pas passé tout à fait comme ça. En arrivant sur l’île de Java, frisson glacé dans le dos : les eaux ne sont pas si bleues et pures que ça. En effet, même s’il n’était pas proche de la capitale, les courants marins de l’océan Indien ont poussé vers son petit coin de paradis tous les détritus, emballages et papiers en tout genre de la capitale.

À ce propos, l’intéressé a affirmé à GrindTV :

« C’était fou. Je n’arrêtais pas de voir des sachets de nouilles flotter à côté de moi. C’était vraiment répugnant. Je me suis dit à plusieurs reprises que j’allais probablement voir un cadavre flotter. »

 

Malgré tout, le photographe a rempli sa mission. Ironie du sort, le gouvernement indonésien a récemment commandé une étude concluant à la responsabilité de grandes firmes dans cette pollution. Parmi elles, Coca Cola, qui sponsorise le surfeur indonésien.

 

Trash Slick

 

C’est malheureusement un constat courant, dans les pays en croissance accélérée ou en développement, les systèmes de ramassage de détritus sont loin d’égaler ceux en France et il est plus facile de jeter par terre que de chercher une poubelle inexistante. Et les touristes constatent souvent cela.. une fois sur place. Souhaitons que les gouvernements fassent quelques efforts là dessus…

À propos Anne-Line

Social media manager, community manager, rédactrice ou encore chef de projet, cette dynamique auto-entrepreneuse a plus d'une corde à son arc. Passionnée par les médias et les réseaux sociaux, Anne-Line est aussi une grande voyageuse, menée toujours plus loin par sa curiosité insatiable.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*