Accueil / Geekland / Entreprises : l’arrivée des puces électroniques pour les salariés

Entreprises : l’arrivée des puces électroniques pour les salariés

L’innovation est dans l’air et on avance en milieu futuriste. On imaginait petits des voitures volantes, des téléphones sans fil et la téléportation. On rêvait aussi d’un endroit où on pose une question et où quelqu’un à toute heure nous répond. Et Google est arrivé. Mais notre avancée technologique ne s’arrête pas là. En Suède, une entreprise s’est lancée sur un sujet délicat et a fait greffer à certains de leurs employés… Une puce électronique. 

labananequiparle-implant-sous-cutane

 

Cette entreprise suédoise, Epicenter, a voulu se lancer sur ce sujet tendancieux pour faciliter la vie de ses employés. Pour eux, il s’agit surtout de faciliter la vie de leurs salariés pour la rendre plus confortable en leur évitant de sortir leur badge à la porte d’entrée ou pour payer leur repas à la cantine le midi. Une bonne volonté. Mais est-ce vraiment tout ?! Dans une ère où nous sommes de plus en plus connectés et surveiller via ces mêmes outils, n’y a-t-il pas une volonté de contrôler et de surveiller son personnel ? Une situation qui enrichie davantage la polémique.

 

labananequiparle-implant-sous-cutane-epicenter-suede-2

 

Peut-on rêver alors d’un monde où la vie serait simple, où l’on n’aurait plus à fouiller dans son sac pour chercher ce dont on a besoin ? Un monde où tout serait fluide et les contraintes n’existeraient plus ? On peut espérer en tout cas… L’entreprise a décidé d’équiper ses employés (volontaires bien sûr) de puces RFID. Ce dispositif, qui a la taille d’un grain de riz, est implanté sous la peau de la main. Les puces RFID sont des puces électroniques qui contiennent entre autres un identifiant et des données complémentaires. Ces courageux se sont rendus dans un centre de tatouage pour se faire implanter la puce, entre le pouce et l’index. 

 

labananequiparle-implant-suedois-employe

Les motivés, fraîchement implantés.

 

Alors… On se demande si ces salariés sont fous ou s’ils aiment passionnément leur entreprise car ils sont tout de même 450 à avoir tenté l’aventure. Ainsi, ils peuvent passer devant tous les postes de la société qui demandent une identification, avec un simple geste de la main. Pratique, indéniablement ! Habituellement, cette technologie est plutôt réservée aux objets (sous forme de code-barres), aux passeports, aux cartes de paiement (sous forme d’étiquette auto-adhésive) ou elle peut même être implantée à des animaux (sous forme de puce). Aujourd’hui c’est pourtant des employés de bureau qui la testent.

 

labananequiparle-implant-veterinaire-animaux

 

labananequiparle-implant-humain-peau

 

Evidemment, le sujet est brûlant et on imagine tout de suite les dérives que cela pourrait engendrer, si le concept est repris par certains employeurs peu scrupuleux, qui pourraient abuser ainsi de leur position. Imaginez le matin, par exemple, si votre responsable pouvait vous tracer de chez vous au bureau, avec les horaires en prime. Cela amènerait à des dérives importantes, ce qui constiturait probablement de nombreux conflits. Cette démocratisation des implants pour une utilisation dans la vie de tous les jours inquiète même la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

 

Cependant, Epicenter a félicité ses employés pour leur dévouement et leur motivation, et rappelle qu’il s’agit avant tout de  » séduire les entreprises numériques de pointe à forte croissance et [les] entreprises innovantes « . « Les puces sont faciles à implanter et tout aussi faciles à retirer », explique Hannes Sjöblad, fondateur de Bionyfiken, une association de bio-hackers.   » La durée de vie de ce type d’implant est assez longue. Je pense que celle que j’ai sous la main pourra tenir plus de 10 ans, mais il est probable que j’aurai envie de la changer pour un modèle plus récent d’ici là.  » Et dans ce cas de figure, les personnes sont volontaires. 

 

En bon reporter de terrain, le journaliste de la BBC, Rory Cellan-Jones, a souhaité essayer cette technologie afin de se rendre compte par lui-même de l’intérêt d’une telle puce. Il n’a pas semblé très convaincu lorsqu’il a fallu qu’il se torde la main pour atteindre le détecteur et ainsi se servir de la photocopieuse qui se trouvait en face de lui. Une puce également connectée au smartphone de l’employé et qui lui permet de retrouver sa carte de visite ou certaines données personnelles.

 

Mais peut-on l’imposer à toute une entreprise ? Comment contrôler ce dispositif pour éviter le « flicage »? Comment éviter les dérives ? Le sujet est loin d’être tari. Et vous, accepteriez-vous de vous faire implanter une puce ?

 

 

Source : Journal du Geek

 

 

À propos Anne-Line

Social media manager, community manager, rédactrice ou encore chef de projet, cette dynamique auto-entrepreneuse a plus d'une corde à son arc. Passionnée par les médias et les réseaux sociaux, Anne-Line est aussi une grande voyageuse, menée toujours plus loin par sa curiosité insatiable.

Un commentaire

  1. C’est un début technologique pour un monde à la big Brother, il y a un danger pour les libertés à utiliser une puce NFC RFID comme moyen d’identification et de paiement cela correspond exactement au futur système économique mondial annoncé dans la bible ; l’apocalypse chapitre 13 verset 16 il y a plus de 2000 ans :

    « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front et que personne ne puisse acheter et vendre sans avoir la marque le nombre de la bête ou le nombre de son nom, c’est ici la sagesse! Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête ; car c’est un nombre d’homme et ce nombre est six-six-six. »

    Regardez comment fonctionne un code barre, le 6 6 6 est déjà caché partout sur tous les produits de consommation que nous achetons, même sur votre nouvelle carte d’électeur (pour les Français) ! Ce sont les 2 petits traits (barre de garde ou guard bar en Anglais) à gauche du code-barres, du milieu, et à droite qui en langage code-barres visuellement donne le 6, les chiffres de la partie droite du code barre ne sont pas cryptés, si vous avez un 6 au-dessus vous avez systématiquement les 2 petits traits comme pour les guard bar = 6, regardez les barres codes qui sont chez vous pour vérifier (pour quelle raison occulte cette norme a été validé dans le monde entier?). Je n’invente rien, encore simple à vérifier sous Google avec des dessins pour mieux comprendre (en tapant : barre code et 666, puce RFID verychip ) …

    après le futur krach économique à cause de la dette et des crises on va passer au mode d’argent électronique (plus de billets et de liquide) puis à la nano puce RFID implantée sur la main droite ou le front au nom de la sécurité et de la santé pour les épidémies (avec une modification faustienne de notre ADN en bonus) il faudra faire le bon choix …
    on n’arrête pas le progrès, science sans conscience n’est que ruine de l’âme.
    «Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.» Albert Einstein

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*


*