Accueil / Actualite / Il était une fois Rob Spence et son oeil bionique…

Il était une fois Rob Spence et son oeil bionique…

Rate this post

Ado, Rob Spence a perdu son oeil droit suite à un accident de tir. Mais plein d’optimisme, le loulou en a profité pour devenir un homme bionique, ou plutôt au regard bionique ! Un « Eyeborg » quoi… Déjà, on sent l’aventurier qui sommeille en lui.

 

la-banane-qui-parle-oeil-bionique

 

Depuis deux ans, Spence a réuni autour de lui une équipe d’ingénieurs, de designers, d’oculistes et d’inventeurs pour mettre au point un oeil artificiel équipé d’une caméra miniature et d’un émetteur. Comme il souhaite filmer ce qu’aurait vu son oeil droit s’il était encore fonctionnel, son noenoeil est ainsi équipé d’une caméra sans fil de 1,5 mm carrés mise au point par la société OmniVision, et d’un émetteur, alimentés par une micro-batterie rechargeable de 3 volts. Le tout fixé sur un circuit imprimé circulaire, qui vient se loger dans une prothèse transparente. Deux trous permettent de brancher des fils pour recharger la batterie, en USB. Est-ce qu’on peut se brancher en Wi-Fi ? Tant qu’à faire…

 

 

Après quelques essais, le troisième prototype mis au point tout récemment peut fonctionner pendant 1 heure et demi, et permet de transférer les données reçues par la caméra via une petite antenne que Rob Spence doit cependant tenir sur sa joue pour assurer la meilleure réception possible. Il espère mettre au point à terme un site Internet sur lequel sera diffusé tout ce que filme sur oeil bionique.

Un prochain prototype devrait permettre d’augmenter la puissance d’émission. « Contrairement à vous les humains, je peux continuer à m’améliorer » – (sympa pour nous) – « Oui, je suis un cyborg, mais je pense que toutes les technologies – mêmes les vêtements – font des hommes des cyborgs« .

 

Le réalisateur veut aussi produire un film entièrement tourné avec sa caméra intra-oculaire. Il ne préviendra pas dans un premier temps ceux qu’il filme, pour leur faire prendre ensuite conscience du fait qu’il n’est pas plus acceptable de se faire filmer discrètement par lui que d’être filmé en permanence par des milliers de caméras de surveillance qui bourgeonnent partout dans les rues et autres.

 

Eyeborg Phase II from eyeborg on Vimeo.

À propos Anne-Line

Social media manager, community manager, rédactrice ou encore chef de projet, cette dynamique auto-entrepreneuse a plus d'une corde à son arc. Passionnée par les médias et les réseaux sociaux, Anne-Line est aussi une grande voyageuse, menée toujours plus loin par sa curiosité insatiable.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*